Logo Desjardins

Présente

La grande rencontre
2017
Histoires d'ici 

Les tapis CELANESE

Ils ont fait Sorel-Tracy

Il était une fois… Les Tapis CELANESE à Sorel-Tracy

 

Micheline Gosselin est une passionnée de généalogie et sa mère est une descendante de Charles Perrault … Alors quoi de plus naturel que de débuter notre série d’Histoires d’ici par la sienne ?

Au départ il y avait Edgar Gosselin et Claire Perrault. Edgar Gosselin était bien connu de son temps puisqu’il dirigeait la filiale Soreloise des tapis Celanese laquelle comptait une population de plus d’un millier de travailleurs.

Arrivés en 1948 au 325 de la rue du Roi, Edgar et Claire deviennent les heureux parents de deux filles. Les enfants grandissent entre un père bilingue et une mère qui manie aussi bien le français que l’anglais ou l’espagnol et qui travaille comme secrétaire puis entre chez CJSO. Micheline, la cadette, se remémore tous ces beaux souvenirs avec ce père de famille intègre et doux, qui connaissait chacun de ses ouvriers et qui était tant apprécié par eux. Cette période marque aussi les négociations musclées entre les patrons de l’usine de Drummondville et les syndiqués. Pendant cette interminable semaine qui revenait une fois de temps à autre, madame Perrault et ses filles allaient vivre à l’hôtel afin de ne pas être prises pour cible par quelques travailleurs nerveux. Il est arrivé que les vitres de la maison volent en éclat, l’hôtel Saurel (place Charles de Montmagny) était alors leur foyer pendant ces quelques jours.

Edgar Gosselin est décédé le 1er janvier 1974 à seulement 56 ans. L’usine a changé de nom en 1979, puis a définitivement fermé ses portes en 1981 faute de ne plus séduire les jeunes ménages qui préféraient de nouveaux matériaux aux tapis.

Aujourd’hui c’est avec beaucoup de tendresse que Micheline évoque les gens qui attendaient le matin pour se faire embaucher. Elle a elle-même travaillé à la cafétéria de l’usine pendant son adolescence. Elle vit toujours à Sorel-Tracy où elle va souvent voir sa mère ainsi que sa sœur Danielle… et nous, nous remercions Michèle Gosselin d’avoir partagé cette histoire émouvante avec nous.

 

Celanese 375 sorel tracy

Celanese 375 sorel tracy Edgar gosselin

 Celanese 375 sorel tracy canadabowling Celanese 375 sorel tracy

 pere noel Celanese 375 sorel tracy